Interview d’un apprenti jockey à propos de la sophrologie

Interview d’un apprenti jockey à propos de la sophrologie

La sophrologie une aide efficace, dans le sport et les études

Tanguy Andrieux, 14 ans, est apprenti jockey à l’école AFASEC.Iil nous parle de son expérience avec la sophrologie. Nous avons travaillé sur la détente, la relaxation, l’écoute du corps et la position sur le cheval, la concentration, et également sur des peurs et des angoisses.

Tanguy, comment as-tu découvert la sophrologie et quand ?

interview-jockey-sophrologieJ’ai découvert la sophrologie il y a deux ans au CCAS de Voreppe. Il y avait des ateliers de sophrologie et j’ai appris que cela pouvait aider pour le stress, le sport, les compétitions, les examens… Alors je suis allé essayer cet atelier et je l’ai suivi pendant un an, à raison d’une séance par semaine.

Depuis, beaucoup de choses ont changé !

Étant apprenti dans une écurie de courses, il m’arrivait d’avoir peur, par moment, de rentrer dans les boxes de certains chevaux ou d’appréhender de monter des chevaux difficiles.

Maintenant, grâce à la sophrologie, je n’ai plus peur et j’ai beaucoup progressé au sein de mon écurie.

Avant de rentrer dans cette école, je faisais des concours d’obstacle et de la gymnastique. Je me suis servi de la sophrologie pour visualisant mon parcours, un parcours sans faute et la victoire de l’épreuve !

En saut d’obstacle, je suis allé jusqu’au championnat inter-régional et en gymnastique, j’ai gagné le championnat départemental.

Qu’est ce que cela t’a apporté dans ta scolarité ?

Je suis en troisième agricole. J’ai passé un entretien avec le directeur pour entrer dans cette école.

La sophrologie m’a aidé pour cet entretien, je l’ai visualisé comme je l’imaginais : avec le directeur, racontant mon niveau, mon expérience. En visualisant l’entretien, cela m’a préparé pour le jour des sélections et je n’ai pas du tout stressé quand j’ai vraiment passé l’entretien.

À Cheval à l’afasec ?

Tous les matins, je monte en moyenne quatre chevaux. Tous les chevaux ne sont pas les mêmes, certains sont plus difficiles que d’autres. Un jour, j’ai vu sur ma liste un cheval que je n’aimais pas beaucoup, c’est un cheval très difficile qui m’a souvent fait tomber. Quand j’ai vu que j’allais monter ce cheval, au lieu de stresser et de me dire que je n’y arriverai pas, je me suis visualisé en train de le monter, que tout se passait très bien.

Le lendemain, quand je l’ai monté, cela c’est super bien passé, je ne suis pas tombé. Idem pour la position ! Je me visualise avec une belle position à cheval pour tous les jours et cela marche très bien. Vu que je me visualise avec une bonne position, mon corps le ressent, alors quand je le fais pour de vrai, je la réalise exactement comme je l’avais visualisé puisque mon corps sait déjà la faire.

Et dans ta vie en général ?

Je ne me sers pas de la sophrologie que dans mon travail, je l’utilise aussi dans la vie de tous les jours.

À un moment ou je stresse pour une raison quelconque, au lieu de paniquer, j’utilise la sophrologie, des visualisations positives, et le stresse n’existe plus !

La sophrologie a beaucoup changé ma vie, dès que j’affronte un moment difficile, je me sers de la sophrologie et tout va mieux. Je l’utilise également le soir pour effacer la fatigue de la journée. Ma sophrologue m’a enregistré des séances sur mon portable et je les réécoute le soir.

Merci Tanguy et toutes mes félicitations pour ton passage en seconde.

Bon courage pour la suite de tes études.

Propos recueillis par Valérie Robert

Mincir grâce à la sophrologie

Mincir grâce à la sophrologie

Trouver son poids idéal, objectif maillot

À l’écoute de son corps et de ses sensations, la sophrologie peut nous aider à trouver le calme et éviter les compulsions alimentaires, atteindre notre objectif et visualiser le corps que nous voulons.

En nous mettant à l’écoute de notre corps et de nos sensations nous pouvons maîtriser nos compulsions alimentaires et ne plus manger pour combler des angoisses et ainsi savoir ce qui est bon pour nous.

Venez découvrir les séances de sophrologie sur le thème « modifier notre comportement et habitudes alimentaires« .

Maîtriser son souffle

Maîtriser son souffle

Prenons le temps de souffler

Nous respirons sans y penser, mais parfois, parce que nous sommes trop préoccupés à penser, nous oublions notre respiration.

Sous le stress, notre corps se noue et c’est le fameux noeud à l’estomac…

Alors réapprenons à respirer, à se poser. Concentrons-nous sur l’air qui entre dans nos narines, l’inspiration et l’air qui ressort, l’expiration. Respirons en conscience, décontractons notre diaphragme en gonflant le ventre, en pratiquant quelques respirations profondes.

De multiples bénéfices

Cette respiration n’apporte que des bénéfices : meilleures oxygénation du sang, des muscles, du cerveau, calme et sérénité. En mobilisant notre diaphragme, nous réalisons un réel massage interne et une meilleure digestion s’installe.

Cet exercice très simple est à pratiquer sans modération et peut se faire partout. Il ramène vite le calme et permet d’abaisser le niveau d’une émotion.

Alors prenons le temps de souffler…

Lors de mes séances en cabinet, une partie est consacrée à la respiration.

Sophrologie et fibromyalgie

Sophrologie et fibromyalgie

La fibromyalgie

Encore mal connue et mal comprise, cette maladie touche environ deux millions de personnes en France.

Reconnu depuis 1992 par l’Organisation Mondiale de la Santé, ce syndrome est caractérisé par des douleurs diffuses dans tout le corps, principalement des douleurs musculaires liées à une grande fatigue, invalidantes et éprouvantes qui empêchent souvent la personne d’effectuer des tâches quotidiennes et de vivre normalement, causant de nombreux arrêts de travail.

Bien que ces douleurs soient réelles et très pénibles, les médecins ne parviennent pas à détecter les lésions aux examens et on ne connait pas encore exactement la cause exacte de cette maladie (anomalie du système nerveux, perturbations hormonales, facteurs génétiques, etc…).

On a longtemps cru que c’était une maladie psychosomatique,  ce qui s’ajoute à l’angoisse des patients et souvent crée un état dépressif car le patient ne se sent pas écouté et entendu dans sa douleur. Ces douleurs chroniques et persistantes sont résistantes aux traitements et il n’existe à ce jour pas de solution précise mais plutôt une prise en charge pluridisciplinaire dans laquelle la sophrologie trouve sa place.

Un peu d’étymologie

« Fibro » signifie fibrose. « Myo » signifie muscles. « Algie » signifie douleur.

En amenant le patient à écouter son corps par la détente, la relaxation dynamique, le travail sur la respiration et la douleur,  la sophrologie apporte une aide efficace dans la prise en charge de la fibromyalgie. L’intérêt est d’accéder à un autre niveau de conscience vis à vis de la douleur, de développer des capacités de transformation, de ne plus subir cette douleur en étant impuissant mais de pouvoir mieux la gérer, de l’écouter autrement, de la sentir venir.

La sophrologie ne remplace pas le traitement médical mais le complète.

Des techniques spécifiques

En complément de relaxation dynamique qui visera à se remettre à l’écoute du corps et des sensations, nous utiliserons des techniques spécifiques pour :

  • Dévier l’attention de la douleur, comme la sophro présence du positif, en détournant, par la visualisation d’une situation agréable qui procure des sensations positives, l’attention du patient souvent fixée sur sa douleur et éviter que celle-ci s’installe.
  • Atténuer la sensation douloureuse par la focalisation et réification. Cette technique permet à la personne de se dissocier de la douleur et d’en réduire l’intensité.
  • La sophro déplacement du négatif, qui permet d’évacuer les tensions inutiles.
  • La sophro substitutions sérielles qui permet de remplacer la douleur par une autre sensation.
  • Des techniques de visualisations avec la sophro projection future, en se visualisant en bonne santé et en forme, ce qui active le mécanisme d’auto-guérison du corps humain.
  • La sophro activation vitale permet de rendre plus présents à la conscience tous les muscles et organes et de renforcer leur structure biologique.

Nous travaillerons également sur la détente, en notant les effets bénéfiques de la relaxation sur l’organisme, une diminution du rythme cardiaque, une meilleure oxygénation, une diminution de la tension artérielle, une meilleure perception de soi, une meilleure digestion et une amélioration du sommeil.

Nous noterons des effets inattendus et impressionnants de cette prise en charge.

Jean Marc, 48 ans : « Atteint de fibromyalgie, je supportais très mal les traitements médicamenteux de relaxants musculaires et j’ai trouvé dans la sophrologie une solution très efficace. Cela diminue mes douleurs, je sens venir les crampes qui sont moins fréquentes. »

La sophrologie apporte aussi une écoute du patient qui se sent entendu.

Pin It on Pinterest