La sophrologie pour les non-voyants

La sophrologie pour les non-voyants

Sophrologie pour les non-voyants : agent émotionnel actif

Dans ma pratique quotidienne de la sophrologie, je découvre des pépites.

Non comme un chercheur d’or qui passe des heures à draguer la rivière, mais dans la rencontre de ce qui est de plus beau et riche, l’être humain, cet être doté d’émotions.

En accompagnant une non-voyante et en observant son visage se transformer telle une chrysalide, se dessiner un sourire éblouissant, j’ai pu constater l’ampleur et la force des mots qui se métamorphosaient en couleurs, en parfums, en saveurs.

Le corps humain a cette faculté extraordinaire de compenser, de magnifier et de continuer…

Privé d’un sens, les autres se développent. Son premier contact avec la sophrologie fût pour elle un voyage magnifique, un retour de 30 ans en arrière, avant sa cécité, retrouvant les couleurs et les sensations “presque” oubliées. La force de la mémoire corporelle, de toutes ces informations mémorisées et stockées, enfouies et qui resurgissent sous les mots.

Le travail sophrologique permet une véritable transformation, d’abord des visages, des habitudes de pensées, du regard que l’on porte sur soi et sur ce qui nous entoure.

La sophrologie contre la douleur

La sophrologie contre la douleur

Témoignage d’une sophrologue

Comment tout peut basculer en cinq minutes…

À l’aube d’un week-end, une chute imprévisible a tout bouleversé.

En me relevant et en regardant mon poignet, j’ai tout de suite vu comment allait se dérouler la soirée. Mon poignet était cassé, l’os déplacé.

Je suis allée aux urgences en sachant que je n’en ressortirai pas le soir-même. On allait m’opérer, c’était sûr.

Je me sentais très calme malgré la douleur aiguë très forte. J’ai senti que j’allais m’évanouir, et là j’ai su comment réagir grâce à la respiration.

A mon arrivée aux urgences, la radio a confirmé que le radius était cassé en deux morceaux et déplacé. J’étais toujours très calme et l’annonce de l’opération d’urgence m’a laissée sereine. J’ai accepté, lâché prise, fait confiance.

Des techniques de respiration pour maîtriser la douleur

Il a fallu ensuite “réaligner” mon bras, sans anesthésie. J’ai utilisé les exercices de respiration que j’ai l’habitude d’utiliser en sophrologie, ainsi que mon image ressource en visualisant les deux bouts de radius qui se rejoignaient. Ce fut très douloureux mais dans le calme et le personnel soignant m’a trouvée très zen.

Bien sûr, la sophrologie n’a pas “effacé” la douleur intense mais m’a aidée à l’accepter, à la vivre et l’accompagner.

La nuit qui a suivi fut douloureuse mais je n’avais aucune angoisse, puis on m’a opéré le lendemain matin.

J’ai vécu ces deux jours à l’hôpital de façon très sereine. La sophrologie m’a vraiment changée. Je n’étais pas envahie par les émotions, ni les angoisses. Je suis certaine que cette même épreuve aurait été bien différente quelques années auparavant. J’ai accepté sans angoisser l’idée de l’opération et de l’anesthésie. Je n’ai pas eu peur de ne pas me réveiller et j’ai pu, grâce aux exercices de respiration, mieux accepter et tolérer la douleur.

C’est vraiment dans ce genre de situation que j’ai pu réaliser toute l’efficacité de la sophrologie, tant au niveau curatif pour soulager, qu’en prévention comme traitement de fond.

Depuis toutes ces années de pratique, je suis devenue plus sereine, moins angoissée, je suis moins envahie par les émotions et c’est quand arrive l’épreuve que l’on s’en rend compte.

Mincir grâce à la sophrologie

Mincir grâce à la sophrologie

Trouver son poids idéal, objectif maillot

À l’écoute de son corps et de ses sensations, la sophrologie peut nous aider à trouver le calme et éviter les compulsions alimentaires, atteindre notre objectif et visualiser le corps que nous voulons.

En nous mettant à l’écoute de notre corps et de nos sensations nous pouvons maîtriser nos compulsions alimentaires et ne plus manger pour combler des angoisses et ainsi savoir ce qui est bon pour nous.

Venez découvrir les séances de sophrologie sur le thème “modifier notre comportement et habitudes alimentaires“.

Maîtriser son souffle

Maîtriser son souffle

Prenons le temps de souffler

Nous respirons sans y penser, mais parfois, parce que nous sommes trop préoccupés à penser, nous oublions notre respiration.

Sous le stress, notre corps se noue et c’est le fameux noeud à l’estomac…

Alors réapprenons à respirer, à se poser. Concentrons-nous sur l’air qui entre dans nos narines, l’inspiration et l’air qui ressort, l’expiration. Respirons en conscience, décontractons notre diaphragme en gonflant le ventre, en pratiquant quelques respirations profondes.

De multiples bénéfices

Cette respiration n’apporte que des bénéfices : meilleures oxygénation du sang, des muscles, du cerveau, calme et sérénité. En mobilisant notre diaphragme, nous réalisons un réel massage interne et une meilleure digestion s’installe.

Cet exercice très simple est à pratiquer sans modération et peut se faire partout. Il ramène vite le calme et permet d’abaisser le niveau d’une émotion.

Alors prenons le temps de souffler…

Lors de mes séances en cabinet, une partie est consacrée à la respiration.

Pin It on Pinterest