Sophrologie pour les non-voyants : agent émotionnel actif

Dans ma pratique quotidienne de la sophrologie, je découvre des pépites.

Non comme un chercheur d’or qui passe des heures à draguer la rivière, mais dans la rencontre de ce qui est de plus beau et riche, l’être humain, cet être doté d’émotions.

En accompagnant une non-voyante et en observant son visage se transformer telle une chrysalide, se dessiner un sourire éblouissant, j’ai pu constater l’ampleur et la force des mots qui se métamorphosaient en couleurs, en parfums, en saveurs.

Le corps humain a cette faculté extraordinaire de compenser, de magnifier et de continuer…

Privé d’un sens, les autres se développent. Son premier contact avec la sophrologie fût pour elle un voyage magnifique, un retour de 30 ans en arrière, avant sa cécité, retrouvant les couleurs et les sensations “presque” oubliées. La force de la mémoire corporelle, de toutes ces informations mémorisées et stockées, enfouies et qui resurgissent sous les mots.

Le travail sophrologique permet une véritable transformation, d’abord des visages, des habitudes de pensées, du regard que l’on porte sur soi et sur ce qui nous entoure.

Pin It on Pinterest